• Un peu de vocabulaire

    VOCABULAIRE : germains

     

    l'adjectif "germain" ou au féminin "germaine", qualifie deux frères ou deux soeurs issus d' un même père et d'une même mère.

    Lorsqu'ils sont issus d'un même père, mais de deux mères différentes, ils sont dits "consanguins" et lorsqu'ils sont issus d'une même mère, mais de pères différents on les dit "utérins".

    Des cousins sont dits "germains", ou des cousines sont dites "germaines", lorsque soit dans la ligne maternelle, soit dans la ligne paternelle, ils ont des grands-parents communs. On trouve aussi l'expression " issus de germains", pour qualifier les descendants de ces personnes.

     

    " Bonjour ma cousine

    Bonjour mon cousin germain

    On m'a dit que vous m'aimiez...

    Est-ce bien la vérité ?

    Je n'm'en soucie guère (dis)

    Passez par ici, et moi par là

    Au revoir ma cousine,

    On se reverra..." ( ou et puis voilà)

     

    Pour la mélodie  ici

     

    Mais pas de mariage possible entre cousins germains ( sauf autorisation de l'Eglise sous l'Ancien Régime).

    C'est autorisé de nos jours.

     

    PEUT-ON EPOUSER SON COUSIN ?

    En droit canonique (droit religieux), on calcule les degrés en comptant le nombre de générations jusqu'à l'ancêtre commun entre 2 "fiancés"
    L'église catholique interdisait les mariages consanguins, c'est à dire entre époux ayant un ancêtre commun, jusqu'au 6ème degré.

     

    Les mariages consanguins de degré inférieur au 5 étaient entachés de nullité si on découvrait la consanguinité après la célébration.

    Cette règle explique qu'on peut trouver le mariage des mêmes personnes enregistré 2 fois à quelques mois d'intervalle. 

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :